Processus Stage-Gate versus méthode Agile

compatible ou non?


Dans un environnement turbulent et en constante évolution, il peut être facile de manquer une opportunité ou de rater la cible (mouvante!) des besoins client. Un court délai de mise en marché est essentiel, ce qui demande une grande productivité du processus de développement de produits.

Dans un environnement turbulent et en constante évolution, il peut être facile de manquer une opportunité ou de rater la cible (mouvante!) des besoins client. Un court délai de mise en marché est essentiel, ce qui demande une grande productivité du processus de développement de produits.

Le processus Stage-Gate est une méthode éprouvée de gestion de projets de développement de produits dans le domaine manufacturier.

La méthode Agile est née de l’industrie du développement logiciel pour gérer les constants changements aux fonctionnalités requises. La planification initiale d’un tel projet devient rapidement inadéquate; il faut donc une approche flexible.

Est-ce que ces deux méthodes sont compatibles? Est-ce que la méthode Agile peut décoincer le Stage-Gate? Est-ce que le Stage-Gate peut mieux encadrer la méthode Agile dans un contexte manufacturier?

 

Les différences

Ces deux méthodes sont à première vue opposées :

Stage-Gate se concentre sur :Agile se concentre sur :
MacroMicro
RigideFlexible
Grande équipe multidisciplinairePetite équipe technique
Processus et outilsIndividus et interactions
Documentation exhaustivePrototype opérationnel
Business CaseCollaboration client
Suivre un planS’adapter aux changements

 

Le processus Stage-Gate couvre le projet en entier, de l’idée au lancement. Il définit les livrables nécessaires à chaque étape pour toutes les fonctions de l’entreprise (marketing, ingénierie, production, etc.) Chaque Gate est un go/no go pour l’investissement de ressources dans la prochaine phase. Le portfolio de projets est dans un entonnoir et seuls les meilleurs projets survivent jusqu’aux étapes finales. Ainsi, le produit est bien défini au départ mais l’échéancier et le budget sont flexibles.

La méthode Agile est plus tactique et s’articule autour d’une série de sprints de développement, entrecoupé de feedback client, jusqu’à l’obtention d’un produit final. L’équipe se concentre à faire un prototype fonctionnel pour pouvoir le tester auprès du client le plus rapidement possible. Ainsi, l’échéancier et le budget sont fixes au départ de chaque sprint mais les caractéristiques du produit sont flexibles et évoluent en cours de projet.

Ceci s’apparente aux notions de Design Thinking en boucle de rétroaction (écouter, définir, imaginer, prototyper, tester) et de MVP (produit minimum viable).

 

Le meilleur des deux mondes?

Est-ce que l’un peut combler les lacunes de l’autre et générer une méthode hybride tirant partie des forces de chacun? Est-ce que le manufacturier peut tirer profit d’une méthode adaptée aux logiciels?

Ceux qui l’ont essayé ont intégré des sprints de conception, des boucles de rétroaction client et des techniques agiles (ex : scrum*) à l’intérieur de chaque étape (stage), particulièrement durant les étapes typiques de développement et de test.

Voici à quoi pourrait ressembler un processus hybride :

Figure 1 : Exemple d’une intégration de la méthode Agile au processus Stage-Gate

 

À l’intérieur des étapes linéaires, on introduit des séries de sprints de conception d’une durée de 2 à 4 semaines par équipes dédiées (5 à 9 personnes), avec comme objectif d’avoir un produit fonctionnel. Les caractéristiques requises du produit sont priorisées et celles en haut de la liste sont les premières à être visées dans un sprint. S’en suit un essai et une rétroaction avec les parties prenantes (incluant le client). La liste de caractéristiques est ensuite modifiées selon cette rétroaction, jusqu’à l’atteinte d’un produit satisfaisant pour le client.

Voici les principaux avantages et les défis rencontrés par les manufacturiers :

BénéficesDéfis
Flexibilité du concept (adaptation rapide aux changements)Difficulté d’allouer des ressources dédiées (délais)
Meilleure productivitéDéconnexion entre les requis agiles et les comportements organisationnels récompensés
Meilleure communicationIsolement des équipes agiles par rapport à l’organisation
Meilleure priorisationDocumentation de projet encore trop bureaucratique
Meilleur engagement de l’équipeBeaucoup de réunions

 

Le processus Stage-Gate continue de jouer son rôle de gestion globale des projets et du portfolio, en permettant une visibilité au management qui alloue ainsi les ressources seulement aux projets les plus viables.

En conclusion, la méthode hybride augmente grandement les chances de succès commercial, objectif ultime de tout projet de développement de produits!

 

*Pour en apprendre plus sur le scrum : https://www.pmi.org/learning/library/agile-project-management-scrum-6269

 

Référence

Cooper, R.G. 2017. Winning at New Products: Creating Value through Innovation. Basic Books, New York. 432 pp.

Profitez de nos super-pouvoirs!

Développez votre prochain produit avec la sim-optimisation. Obtenez des résultats de super-héros!

Contactez nous